Des nouveaux programmes, oui mais pour quoi faire ?

Nous avons récolté de très nombreuses questions que vous souhaitez voir abordées dans le cadre de l’élaboration des nouveaux programmes. Elles concernent leur finalité,  leur forme et leur contenu, la gestion du temps, l’évaluation, la prise en compte de l’hétérogénéité, les spécificités de la maternelle, le travail école-collège…

Il nous parait logique de commencer notre réflexion par la question des finalités.

Le contexte et le cadre de cette réflexion

D’une part, la loi d’orientation de 2013 définit les finalités de la scolarité obligatoire.

Article L. 122-1-1 « La scolarité obligatoire doit au moins garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l’acquisition d’un socle commun de connaissances, de compétences et de culture, auquel contribue l’ensemble des enseignements dispensés au cours de la scolarité. La maîtrise du socle est indispensable pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et se préparer à l’exercice de la citoyenneté. »

Le décret n°2013-682 du 24 juillet 2013 redéfinit par ailleurs les cycles de la scolarité commune. La scolarité école-collège sera progressivement structurée en 4 cycles de 3 ans : cycle des apprentissages premiers (TPS/PS, MS, GS) ; cycle des apprentissages fondamentaux (CP, CE1, CE2) ; cycle de consolidation (CM1, CM2, 6ème) ; cycle des approfondissements (5ème, 4ème, 3ème).

  • Rentrée 2014 : cycle des apprentissages premiers
  • Rentrée 2015 : première année des 3 autres cycles (CP, CM1, 5ème)
  • Rentrée 2016 : deuxième année des 3 autres cycles (CE1, CM2, 4ème)
  • Rentrée 2017 : troisième année des 3 autres cycles (CE2, 6ème, 3ème)

La loi d’orientation crée enfin un Conseil Supérieur des Programmes chargé d’émettre des avis et de formuler des propositions sur « la conception générale des enseignements dispensés aux élèves », « le contenu du socle commun de connaissances, de compétences et de culture et des programmes scolaires », « la nature et le contenu des épreuves des examens » et « la nature et le contenu des épreuves des concours de recrutement d’enseignants ».

C’est dans ce cadre que s’inscrit la consultation des professeurs des écoles organisée par le ministère sur l’année 2013-2014, en vue de revoir les programmes de l’enseignement primaire.

Des nouveaux programmes, oui mais pour quoi faire ?

De quelles compétences* essentielles ont besoin nos élèves pour inventer le monde de demain ?

« Une compétence est une combinaison de connaissances, d’aptitudes (capacités) et d’attitudes appropriées à une situation donnée » selon la définition adoptée par le parlement européen

Pour répondre utilisez les commentaires de cet article. Pour une communication efficace, pensez à rédiger de façon claire et synthétique. Merci pour vos contributions !

Vous trouverez sur ce blog des éléments pour réfléchir à cette question.

 

Crédit photo : ~K~ via photopin cc

 

Les réponses données sur Twitter :
[View the story « Des nouveaux programmes, oui mais pour quoi faire ? » on Storify]

4 thoughts on “Des nouveaux programmes, oui mais pour quoi faire ?

  1. Avec le développement d’Internet il me semble qu’il faut développer les compétences pour communiquer par écrit, pour publier, pour trouver, trier, valider et synthétiser l’information, pour se forger un avis en confrontant divers points de vue (en ligne, dans les médias traditionnels et dans son entourage).

    Ces enjeux ne sont pas nouveaux mais probablement davantage essentiels aujourd’hui.

  2. De retour des Assises de l’Education Prioritaire, il me semble que les enseignants ont une vision assez authentique de leur métier. Développer des compétences dans le domaine du numérique est le sujet qui est revenu sans cesse dans les débats…Pour que le monde de l’éducation ne soit pas en retard dans ce domaine, il faut que les futurs programmes intègrent ce champ dans toutes les disciplines en accompagnant cela d’un grand chantier de formation continue pour ne pas être à la traîne au niveau européen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *