Ce que les MOOC ont apporté à Caroline, prof de langues en collège

J’ai suivi mon premier MOOC suite à la suggestion de mon inspecteur dans la lettre de rentrée. J’étais curieuse de découvrir ce nouveau type de formation. Le sujet était vraiment bien choisi pour développer de nouvelles compétences : “Enseigner et former en langues avec le numérique”.

J’ai découvert beaucoup de choses et surtout de nouvelles pistes de travail. Puis seule, je me suis inscrite à plusieurs autres formations et j’ai même obtenu une certification officielle en juillet dernier. J’ai préparé avec le MOOC et passé la certification à la fac. D’ailleurs je prépare avec le PAF la certification de 2° niveau.

J’ai aimé la possibilité de m’organiser dans le travail. Je me connecte souvent à la pause repas et le soir à la maison, ou le matin avant ou entre les cours au collège. Selon les thématiques la durée de travail effectif est assez aléatoire : jamais moins que le temps prévu, souvent le temps indiqué et rarement beaucoup plus. Mais peut-être est-ce dû aux pré requis que je maîtrise plus ou moins… Le plus difficile est de ne pas se décourager la première fois et d’oser demander de l’aide dans les forums. Il faut aussi être bien organisé pour ne pas laisser passer la date ou l’heure de retour des devoirs demandés. Il n’est pas toujours facile de travailler seul mais les interactions en ligne avec les autres apprenants sont facilités. Et aujourd’hui j’ai des “connaissances de travail en ligne” en Amérique du sud, en Afrique et en France !

Après une quinzaine de MOOC, mon expérience est très positive. Bien sûr je n’ai pas toujours réussi. J’ai abandonné 3 fois : par manque de temps disponible sur la période demandée (enfants malades, réunions en soirée, conseils de classe…) ou désintérêt pour le sujet quand le titre de la formation n’avait pas assez de rapport avec mes attendus. Cependant j’ai obtenu une certification, et j’en prépare une autre pour ce printemps. Je ne pensais pas à 40 ans revenir à la fac et réussir !

J’ai intégré un grand nombre de conseils : je suis plus efficace et responsable dans mon usage du net. Cette aisance nouvelle me manquait pour modifier certaines de mes pratiques. Je voulais intégrer plus de numérique en classe mais j’avais des craintes quant à la sécurité avec les élèves. Maintenant j’utilise des services en ligne pour le travail collaboratif avec les élèves ou entre collègues. Grâce aux veilles je continue à découvrir de nouveaux outils. Et mes élèves sont plus motivés. Ils sont souvent surpris par les outils que j’utilise et rassurés de savoir qu’ils ne sont pas les seuls à apprendre.

J’ai déjà conseillé certaines de ces formations à des collègues curieux. Certains se sont inscrits et ont obtenu l’attestation de suivi, d’autres ont juste suivi les cours en même temps que les autres ou pendant les grandes vacances sans chercher à valider l’attestation. Comme les cours restent en ligne on peut se former quand on veut.

Caroline Maylin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *