VAE, témoignage d’un membre de jury

Grégoire Domergue, professeur agrégé dans l’académie de Rouen, participe depuis plusieurs années à des jurys de validation des acquis de l’expérience (VAE).

Peux-tu nous rappeler en quoi consiste la VAE, à qui elle s’adresse et sur quel(s) diplôme(s) tu interviens en tant qu’évaluateur ?

Depuis la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, la VAE est une voie d’accès aux diplômes, titres et qualification qui vient en complément de la formation initiale ou continue. C’est un élément de la formation tout au long de la vie qui est devenu un droit inscrit dans le Code du travail et le Code de l’Education. Toute personne, quel que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins trois ans d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE. Cette certification qui peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

J’interviens sur trois diplômes de BTS : AG PME-PMI, NRC et Technico Commercial.

Comment s’effectue concrètement cette validation ?

Cela se passe en deux étapes. Les candidats préparent d’abord un dossier (en général pendant un an), dans lequel ils démontrent en quoi leur expérience correspond aux critères du référentiel du diplôme visé. Ce dossier est ensuite transmis à au dispositif académique de validation des acquis (DAVA). Lorsque le dossier est recevable, il est transmis aux membres du jury pour qu’ils l’analysent. L’étape finale est un oral que passe le candidat. Les membres du jury se composent de professeurs intervenants dans les matières professionnelles et générales correspondant au diplôme visé, ainsi qu’un professionnel extérieur à l’Éducation Nationale. Cet oral permet d’approfondir ce qui est dans le dossier, voire éclaircir certaines zones d’ombre.

Combien de candidats se présentent à une validation et combien réussissent ?

En 2013, en France, sur environ 21 000 candidats ayant déposé un dossier (majoritairement au niveau BTS), 18 000 ont obtenu une validation dont 14 000 une validation complète.

As-tu été formé pour ce travail ?

Non, mais je sais qu’aujourd’hui une formation existe.

Comment es-tu rémunéré pour ce travail ?

Pour analyser le dossier d’un candidat, nous sommes rémunérés 2 h de travail, et pour l’entretien la rémunération est d’une demi-heure.

En revanche, ce qu’il faut savoir c’est que le taux horaire n’est pas celui d’une HSE de professeur. Pour les BTS, le taux horaire VAE est de 13,72 € brut de l’heure.

En somme, pour 2 heures d’analyse de dossier + une petite heure d’entretien, la rémunération est de 34,30 € (par candidat).

Il reste cependant une donnée qui n’est pas claire, nous devons préciser si nous intervenons sur un temps de face à face pédagogique. Ce que cela change, je ne sais pas…

 

 

One thought on “VAE, témoignage d’un membre de jury

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *