EAP, une expérience de terrain enrichissante mais qui demande du temps

Le dispositif « emplois d’avenir professeur » (EAP) est un dispositif d’aide à l’insertion professionnelle dans les métiers du professorat. C’est un pilier important de la réforme de la formation initiale des enseignants et une des mesures les plus sociales du gouvernement actuel. L’éducation nationale recrutera 18 000 emplois d’avenir professeur d’ici 2015. Ce dispositif offre à davantage d’étudiants boursiers la possibilité de s’orienter vers les métiers de l’enseignement en leur proposant un parcours professionnalisant et en les accompagnant financièrement.

Malgré une organisation parfois difficile, cela apporte une vraie plus-value en matière de préprofessionnalisation. Pour éviter de lourds problèmes d’emploi du temps, il vaut mieux accueillir un étudiant en L3.

 

Témoignage de Sandrine directrice d’école:

 

Qu’est-ce que cette expérience vous apporte ?

Il est très intéressant pour l’équipe pédagogique d’accueillir une personne supplémentaire susceptible de co-intervenir ou de prendre en charge des petits groupes d’élèves. Cela permet des modes d’organisation pédagogiques différents. Les enseignants se questionnent sur leur pratique, envisagent de nouvelles possibilités de remédiation grâce à un adulte supplémentaire dans la classe.

Dans notre école, les classes de CP sont confrontées à une forte hétérogénéité et réfléchissent à organiser sur un temps identifié, un décloisonnement, avec des groupes de besoins en lecture. L’EAP pour prendre un groupe d’élèves est un atout et permet la constitution d’un groupe supplémentaire et d’alléger les autres en effectif.

D’autres enseignants envisagent de décliner des apprentissages d’une manière différente, sur des projets de classes, en co-intervention : ateliers scientifiques, activités plastiques, ateliers sportifs…

Après un temps consacré à l’observation du fonctionnement de l’école et des différents niveaux d’apprentissages, nos EAP  se sont déclarés très motivés et demandeurs pour se mettre en situation. Ils participent activement aux temps de concertation et de préparation qui définissent leur rôle dans les différentes classes et avec les différents groupes. C’est un préalable incontournable à leur participation aux activités avec les élèves. Il ne s’agit pas de les confondre avec un enseignant surnuméraire aguerri. Ils ont besoin d’être épaulés dans la gestion de leur groupe, dans la constitution des supports utilisés…

  1. Quelles sont les difficultés rencontrées ?

Le relationnel est très important dans la rencontre EAP/école et il faut qu’il se sente à l’aise, par des moments qui lui sont consacrés, lui permettant de poser les questions nécessaires à une meilleure connaissance du système.

Il est parfois difficile de se dégager du temps pour expliquer le fonctionnement de l’école, les attentes institutionnelles, le rôle des partenaires, les obligations diverses… compte-tenu des imprévus qui peut y avoir à tout moment de la journée.

Les emplois du temps sont complexes à monter. Il s’agit de concilier les cours de l’étudiant et le volume horaire de présence établi par le contrat, d’adapter le planning en fonction des examens universitaires qui peuvent intervenir sur les jours de présence prévus à l’école. Si notre EAP de L3 n’a aucune difficulté à réaliser ses 12h hebdomadaires pour un emploi du temps simple à monter (quelques ajustements à la marge), notre EAP en M1 a beaucoup plus de contraintes liées à ses cours plus nombreux et le planning est plus complexe à caler. En effet, si pour des observations en classe, des journées ou demi-journées variables ne sont pas un frein, il n’en est pas de même pour la mise en place d’un mode de fonctionnement particulier incluant l’EAP, qui nécessite alors des temps de présence réguliers.

  1. Quelles perspectives voudriez-vous donner pour vous à cette expérience ?

Cette expérience de tutorat est une nouvelle facette du rôle d’animation et de management d’équipe que le directeur peut avoir. Elle m’encourage à me créer des outils performants (emploi du temps, portfolio) pour accompagner au mieux ces nouveaux collègues dans l’école, leur donner une vision très réaliste de la fonction d’enseignant, de comprendre par la mise en situation s’ils sont faits pour ce métier et les aider à s’intégrer.


Témoignage de Pierre-Arnaud EAP:

Pierre-ArnaudPourquoi êtes-vous entré dans ce dispositif?

Je suis entré dans ce dispositif pour plusieurs raisons :

  • Ce dispositif s’inscrit parfaitement avec mon projet professionnel : devenir professeur des écoles.
  • Il permet de très bien identifier la profession de professeur des écoles et tous les enjeux que ce métier recouvre.
  • C’est un excellent moyen de comprendre les notions théoriques que l’on aborde en cours (PAI/ PPRE/ REP).
  • Aujourd’hui le système éducatif fait face à de nouveaux défis. J’ai voulu comprendre les différences entre l’école que j’ai connue en tant qu’élève et celle qui existe aujourd’hui.
  • Afin d’avoir une vision des différentes façons d’enseigner, des différentes méthodes pédagogiques au sein de l’établissement mais également de pouvoir pleinement profiter de l’expérience des différents membres de l’équipe éducative.
  • Pour me permettre une plus grande indépendance financière en tant qu’étudiant.

Que vous a-t-il apporté ?

Ce dispositif a répondu à mes principales interrogations concernant le métier de professeur des écoles. Désormais dans une seconde phase j’espère acquérir une plus grande maitrise des enjeux du rôle d’un professeur des écoles dans le suivi d’un groupe d’élèves dans les différentes classes de niveau. À terme, j’aimerais être capable de mener des séances de cours.

Que pensez-vous du système éducatif que vous avez pu observer jusqu’à présent ?

Il s’agit d’un système éducatif complet qui a pour réel objectif la réussite de l’apprenant. Malgré les difficultés des élèves, l’ensemble de l’équipe éducative se mobilise chaque jour et n’est absolument pas déterministe quant à l’avenir des enfants. L’établissement développe de nombreux projets avec les enfants. J’ai été particulièrement surpris par l’ampleur des dispositifs mis en place pour les élèves : Psychologue scolaire, RASED, Classes d’inclusion scolaire.

Vos heures dans l’école sont reliées à un module de découverte professionnelle au sein de l’université ?

Si oui existe-t-il une plaquette explicative de ce module ?

Normalement le dispositif EAP est indépendant de la formation en Université. Toutefois étant en L3 Sciences de l’éducation une spécificité existe.

Au cours du semestre 6 nous avons comme matière obligatoire :

  • L’Unité d’enseignement 68 : Projet professionnel étudiant.

Le dispositif EAP trouve ainsi un lien avec ma formation dans cette matière de la manière suivante :

En fin d’année, un stage obligatoire doit être réalisé au sein d’une école maternelle ou élémentaire en L3 Sciences de l’éducation.

Les étudiants étant intégrés dans le dispositif EAP sont dispensés de ce stage car ils sont durant toute l’année dans leurs écoles respectives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *