3 questions à Frédéric, CPE

 

1. Quels sont les avantages et les limites de l’utilisation du numérique dans l’exercice du métier de CPE ?

Je vois plusieurs avantages à l’utilisation du numérique dans l’exercice de nos missions de CPE.
Tout d’abord, le gain de temps par l’accès rapide à des informations, et la possibilité de partager ces informations. Par exemple  les infos internes ou institutionnelles par mails, des bilans ou statistiques d’absences, le stockage d’infos particulières par thèmes sur un espace dédié du réseau (suivi d’une classe, sanctions…).
En fait, c’est un moyen de communication et de recherche d’informations très rapide.

Ensuite, la possibilité de créer des outils (diaporama) pour animer des réunions avec les élèves notamment les délégués mais aussi en conseil d’administration ou auprès de partenaires extérieurs.

L’usage du numérique est indispensable. Toutefois, il faut savoir l’utiliser en posant des limites. Ces limites, propres à chacun, sont nécessaires pour ne pas se faire happer par ce « numérique ». Car le numérique créé des besoins, des « commandes », des sollicitations de nos collègues, de nos partenaires, de la direction. Du coup, il s’avère chronophage ! Ne pas être « connecté » en permanence est absolument nécessaire pour continuer à  remplir certaines de nos missions. Un CPE ne peut passer la majorité de son temps de travail à son bureau derrière son ordinateur. À lui de réguler son temps « numérique » en faisant parfois comprendre à ses partenaires qu’il a d’autres missions ou d’autres  priorités.

2. En quoi l’environnement numérique de travail a-t-il professionnalisé le fonctionnement de la vie scolaire dans les EPLE ?

Le numérique est un outil incontournable de la Vie Scolaire. Que ce soit pour les CPE mais aussi les autres personnels. Aujourd’hui, l’usage de logiciels pour la gestion des absences est sans doute présent dans tous les EPLE. Les personnels de Vie Scolaire doivent savoir les utiliser. Ils doivent parfois savoir s’adapter à différents logiciels selon les établissements d’exercice. Ces logiciels évoluent presque chaque année et deviennent de plus en plus pointus, proposent toujours plus de possibilités au prix d’une maîtrise du logiciel à acquérir sur le tas ou avec des livrets papiers ou en ligne de plusieurs centaines de pages…

Le numérique est un outil quotidien de communication en interne mais aussi de plus en plus avec les parents d’élèves. Maîtriser l’outil numérique est une compétence indispensable pour les CPE et les personnels de Vie Scolaire. Nous devons faire remonter cet état de fait à nos inspecteurs pour qu’ils  veillent à proposer régulièrement des offres de formation adaptées aux différents niveaux de compétence.

 

3. Considères-tu le numérique comme un levier de développement professionnel pour les personnels d’éducation ?

La maîtrise du numérique est, effectivement pour moi, un levier de développement professionnel pour le CPE. Son savoir-faire lui permet d’être plus efficace, de gagner du temps et participe à la reconnaissance de ses  compétences professionnelles. Ces compétences favorisent  une « diversification » ou une évolution de carrière des personnels d’éducation :

– Préparer des interventions à l’ESPE ou auprès de partenaires locaux lors de colloques ou réunions diverses (collectivité, association).

– Devenir PFA ou formateur occasionnel

– Envisager une évolution de carrière dans d’autres corps de la fonction publique ou dans le privé.

Frédéric Zmarzly, CPE académie de Grenoble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *