3 questions à Florian, CPE

1. Quels sont les avantages et les limites de l’utilisation du numérique dans l’exercice du métier de CPE ?

Avantages:
La rapidité de l’information. Les échanges mails permettent de mettre au courant plus rapidement les professeurs et collègues des situations d’élèves. (Exclusion temporaire, rencontre avec la famille, connaissance de situations particulières…)
Cela permet aussi de garder des traces de ce qui a été échangé et également d’avoir une discussion avec un groupe de personnes (les profs d’une classe par exemple) ou/et l’ensemble de la communauté éducative.
Via Pronote, on peut mieux mettre en avant les absences, les raisons, les « stratégies » d’évitement de certains élèves et les parents ont un meilleur suivi de la scolarité de leur enfant.

La plupart des parents et des élèves peuvent être prévenus à l’avance des professeurs absents.

Limites:
La froideur principalement, l’utilisation de l’informatique pour les échanges réduit les contacts humains malheureusement. Les échanges ne sont pas directs et frontaux, ce qui peut entrainer des incompréhensions parfois.
Les erreurs sont parfois mal comprises, mal acceptées (par exemple, l’oubli d’un prof absent…).
Nous n’utilisons pas l’envoi des SMS pour prévenir des absences. Nous préférons téléphoner car nous sommes dans un collège et nous préférons avoir les parents en ligne pour savoir les raisons des absences. De plus, nous travaillons dans un collège en REP+, les parents changent fréquemment de numéro de téléphone. Cela nous permet de savoir quand nous devons avoir de nouveaux numéros.

2. En quoi l’environnement numérique de travail a t-il professionnalisé le fonctionnement de la vie scolaire dans les EPLE ?

Je ne sais pas si on peut dire que l’ENT a professionnalisé le fonctionnement de la vie scolaire. Il l’a simplement amélioré en simplifiant les tâches.
Peut être que l’ENT permet de faire comprendre au corps enseignant que la fonction de la vie scolaire ne se limite pas à récupérer les élèves exclus de cours, à gérer des salles de permanences et à enregistrer les élèves absents à leur cours.
Le numérique via les logiciels et leurs fonctions permet une analyse plus fine du suivi des élèves.
La gestion des emplois du temps personnalisés des élèves via les logiciels permet, au jour le jour, de prendre en compte les modifications et de renseigner plus efficacement parents et élèves des changement éventuels.
Le travail de la vie scolaire est plus concret, plus visible.
Il en est de même pour les actions pédagogiques qu’on peut mener en tant que CPE. L’utilisation des outils du numériques induit  une approche plus ludique parfois et moins solennelle qu’une intervention de type magistral.

3. Considères-tu le numérique comme un levier de développement professionnel pour les personnels d’éducation ?

Oui. Après, il m’est difficile de répondre vraiment à cette question car je l’utilise depuis mes débuts en tant que CPE.  Le « numérique » au sens large  fait partie de mon quotidien autant professionnellement que personnellement.
Quoiqu’il en soit, le numérique prend une place importante dans les tâches à accomplir. Pour la gestion des grands domaines liés aux missions des CPE, les bilans,  l’environnement numérique est d’une grande aide et permet de mieux approfondir les tâches, faire de meilleurs comparatifs ( pour les motifs des absences par exemple, les périodes des absences…).
L’ accès des parents à une partie de cet espace numérique change aussi les relations avec les familles. Cela demande une plus grande rigueur de notre part et une méthodologie de travail différente du fait de la rapidité de la communication de l’info.
Le métier CPE évolue. Si on se réfère à la nouvelle circulaire, on peut se rendre compte que les missions sont différentes sur certains points et le numérique fait partie des évolutions de notre métier.

Les 3 grandes parties de la circulaire du 10 août 2015 (la politique éducative de l’établissement, le suivi des élèves et l’organisation de la vie scolaire) impliquent selon les domaines une utilisation plus ou moins accrue du numérique pour une meilleure réalisation des tâches.

Florian Crespy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *