2 questions à Nicolas, CPE

1. Quels sont les avantages et les limites de l’utilisation du numérique dans l’exercice du métier de CPE ?

Les nouvelles technologies ont ouvert de nouveaux champs d’organisation, d’actions et d’analyse dans l’exercice du métier de CPE. Cette évolution est continue depuis de nombreuses années et nul ne peut y échapper. Lorsque l’on maitrise ces nouveaux outils numériques, cela permet à la fois d’améliorer qualitativement notre travail mais cela facilite aussi la communication des fruits de ce dernier auprès des collègues, enseignants notamment. On sait toute l’importance que revêt le travail en équipe pour les CPE et la nécessité de faire adhérer le plus grand nombre aux démarches que l’on met en place. De même, établir des diagnostiques précis est devenu plus facile et rapide à l’aide des logiciels vie scolaire ou des tableaux de bords personnalisés (on peut en trouver des prêts à l’emploi sur de nombreux sites vie scolaire académiques). Cependant cela implique que la formation des utilisateurs en charge de la saisie des absences, des punitions, …, soit efficace pour garantir des données cohérentes. Le CPE doit donc se former, informer mais aussi former et contrôler avant de pouvoir utiliser ces nouveaux outils.  Le gain de temps est donc relatif mais c’est qualitativement que l’on trouve les réels avantages. La vision que nous avons de notre établissement est plus pertinente et il est plus aisé de la partager.
L’inconvénient majeur du numérique dans le métier de CPE est l’instantanéité. Dans la communication entre les personnels elle peut être bénéfique mais il faut veiller à ne pas s’y noyer. Un CPE doit pouvoir échapper à l’urgence et prendre du recul. L’hyper-connectivité (mails, téléphones portables, ENT) des individus (élèves, parents, personnels) engendre une impatience face à laquelle nous devons lutter pour continuer à réfléchir avant d’agir. Pour conclure, bien utiliser le numérique permet à un CPE d’être plus efficace mais il ne doit pas l’amener à confondre vitesse et précipitation.

2. En quoi l’environnement numérique de travail a-t-il changé le métier de CPE ?

Le métier de CPE évolue constamment. D’une part il doit répondre à des problématiques nouvelles notamment liées aux réseaux sociaux et d’autre part il doit permettre l’utilisation des nouveaux outils en rapport avec les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) qui sont mis en place dans les établissements. Les Environnements Numériques de Travail (ENT) offrent aux CPE la possibilité de travailler avec l’ensemble de la communauté scolaire. L’emploi des logiciels académiques ou privés de gestion de la vie scolaire, l’utilisation des listes de diffusion par les équipes pédagogiques ou équipes disciplinaires préétablies dans les ENT rendent le travail du CPE et l’association des collègues enseignants au suivi des élèves plus aisés. Avec les ENT, le CPE peut transmettre aux élèves ou aux autres personnels des documents d’information, de sensibilisation voire de formation. Cela peut lui permettre de préparer ou de prolonger son travail du quotidien. En effet, un CPE ne doit pas en rester à l’aspect numérique, il doit rencontrer les personnes pour éveiller les uns ou s’assurer que les autres ont su profiter de la transmission. Les ENT sont un outil supplémentaire dans la mallette du CPE, ils n’ont pas vocation à remplacer la dimension humaine de la communication qui reste la clé de voute du CPE.

Nicolas Boeuf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *